Cognac du Mois: De Luze XO avec 10% de réduction    ACHETEZ

Grosperrin L'ESSENTIEL

L'ESSENTIEL

A29

NOUVELLE Édition Limitée Exclusive

RALENTIR - RÉFLÉCHIR - RÉUNIR

X

ABV: 47.8 %

Zone de croissance: Fins Bois

Village: Matha Le Goulet

Taille de la bouteille: 70 cl

Lot: N°940 - Single Cask

Volume du fût: 206 L

Natural: Sans additifs, non filtré à froid 

Date de la dernière réduction: 6 avril 2017

Édition limitée: 152 bouteilles

NOTES DE DÉGUSTATION

Nez: Very Fins Bois, clémentine confite et confiture d'agrumes à l'orange, pâte de coing, terreux doux, trace de vieux cuir, légèrement résineux, girofle épicé, sensuel, dense, extrêmement précis.

En bouche: Bonne densité, riche en saveurs, serrée et précise, appétissante, fruits à chair terreuse d'oranges confites (clémentine douce et orange sanguine), riche miel de fleurs, épices, puissance équilibrée du cuir et notes boisées, complexe.

Finale: Propre et précise, persistante, les notes de saveur persistent en bouche et ne s'estompent qu'à contrecœur, le palais laisse saliver invitant une autre odeur et un autre goût.

Discounts and vouchers cannot be used for Grosperrin L’ESSENTIEL.

Free Shipping is not applicable for Grosperrin L'ESSENTIEL.

184 $US
excl. TAX excl. expédition

Sorry, all bottles are sold out - forever.

But take a look at the other stunning Grosperrin Cognacs we have available in our online shop.

Don't miss out on new releases - sign up to our newsletter.

Limited stock

L'ESSENTIEL est heureux d'annoncer sa dernière sortie et la première édition de L'ESSENTIEL Saison 2, en collaboration directe avec Cognac Grosperrin.

Le Cognac en question provient du cœur du cru Fins Bois, soit entre les communes de Matha Le Goulet et Thors. Les vignes qui ont produit le vin, donc l'eau-de-vie, ne provenaient que de quelques hectares de vignes au lieu-dit « Chez Train ». Cette partie des Fins Bois est particulièrement réputée pour sa production agricole et viticole - la preuve étant que 83% des terres à cet endroit sont consacrées à ces cultures. D'ailleurs, des registres paroissiaux datant de 1686 font référence à la qualité de ce secteur du cru. Aux dires de Guilhem Grospserrin lui-même, le terroir est l'authentique Fins Bois : sol argilo-calcaire.

Le viticulteur qui s'occupait judicieusement de ces quelques hectares de vignes n'était pas vigneron de métier. Il a mené une carrière ardue à l'usine de plaques de plâtre locale, ne s'occupant que de ses vignes et de son jardin à côté. Il est important de faire la distinction entre les agriculteurs qui cultivent la vigne, comme le monsieur qui a produit ce Cognac et les vignerons et producteurs de Cognac dévoués dont la carrière est entièrement Cognac.

Grosperrin remarque à ce sujet : « Mais, il y a vingt ans, dans les Bois (Fins et Bons), c'étaient surtout des agriculteurs dont l'activité première n'était pas la viticulture. Ils étaient ouvriers, enseignants, artisans, agriculteurs pour eux-mêmes ou pour les autres, et ils possédaient des vignes. Certains d'entre eux cultivaient la vigne comme leur jardin, et souvent en même temps. Aujourd'hui, même si je rencontre encore de nombreux tout petits vignerons, souvent à la retraite, qui ont des stocks et qu'ils ont pu constituer grâce à d'autres activités professionnelles, les vignerons se sont spécialisés, puis le Cognac est devenu un "métier" à temps plein. Il y a moins de "poètes" qu'avant... mais ça change, la nouvelle génération est enthousiaste !”

Les vendanges à « Chez Train » ont été réalisées à la main et se sont achevées dans un délai d'une semaine. Fait intéressant, l'intention du viticulteur n'a jamais été d'être réellement propriétaire de sa propre eau-de-vie. Sa petite quantité de vin était généralement distillée et vendue par la suite à une grande maison, ce qui contribuait positivement à la situation financière modeste du fermier. Cependant, la crise économique du début des années 1990 a vu son contrat rompu avec la grande maison. Par conséquent, il s'est retrouvé le propriétaire réticent de sa propre eau-de-vie.

Sans véritable cave sur sa propriété, l'agriculteur a pragmatiquement choisi d'utiliser une cabane à cochons au fond de son jardin. Cette hutte avait des dimensions de 2,5 mètres de large, 3 mètres de long et 2 mètres de haut. Le sol était en béton brut et la charpente en bois avait des tuiles de céramique dispersées comme toit. Grosperrin déclare : « Cette cave atypique a beaucoup contribué au processus de vieillissement, car le Cognac a connu de très fortes variations de température au cours de ses premières années de vieillissement. Il faisait très chaud l'été et très froid l'hiver, ce qui équivaut à un vieillissement accéléré. »

Le Cognac est resté onze ans dans ces conditions rudes, variées et exposées.

En juillet 2005, un an seulement après avoir repris Cognac Grosperrin et à seulement vingt-cinq ans, Grosperrin rachète cette barrique et la transfère dans sa cave, principalement une cave humide « plus classique » à Chermignac. Une dizaine d'années passées dans la porcherie, auxquelles s'ajoutent les années restantes dans la cave humide de Grosperrin, ont laissé une empreinte significative sur ce Cognac de caractère fascinant.

Et il faut noter qu'il s'agit de l'un des premiers achats de barriques de Grosperrin ; il ne fait que voir le jour après une lente, patiente, réfléchie et sensible période de maturation sous l'œil vigilant de Grosperrin - en parfaite adéquation avec la philosophie de L'ESSENTIEL : ralentir, réfléchir, rassembler.

Interrogé pour un petit mot sur cette A29 Fins Bois Cognac, Grosperrin commente avec enthousiasme : « Je suis agréablement surpris par son évolution. Au départ, le lot de 1994 était supérieur. Je me souviens que je n'étais pas très motivé pour acheter ce fût plus ancien, mais le vigneron en avait fait une condition pour acheter le 1994. Nous avons mis le 1994 en bouteille quelques années plus tard et il a eu beaucoup de succès auprès de nos clients, qui l'appelaient le "Cognac de porc". Nous avons vendu le fût très rapidement. Pour sublimer ce Cognac, nous avons légèrement réduit le cognac et l'avons transféré dans le fût vide du 1994 pendant quelques années. Puis, nous avons changé à nouveau le fût pour un fût qui avait contenu auparavant des Cognacs très anciens, car le fût de 1994 n'apportait plus rien d'intéressant. C’est à ce moment-là que nous avons procédé à une nouvelle réduction. Nous mettons également ce fût dans une partie humide de la cave. Le résultat est un Cognac gourmand, puissant, bien équilibré, qui reflète notre savoir-faire : une sélection particulière, et un vieillissement patient et très précis. Aujourd'hui, j'aime beaucoup ce Cognac et je suis fier du travail que nous avons fait ensemble. »

La parfaite démonstration du travail d'un négociant-élévateur !

Ce Cognac résolument Fins Bois titre 47,8°. Il s'agit du Lot N°940, Fût N°C-F2, d'un volume de fût de 206 litres. Bien que périodiquement réduite, la dernière réduction a été effectuée le 6 avril 2017 - il y a cinq ans. Le Cognac est à sa couleur naturelle et n'a pas été filtré à froid avant la mise en bouteille qui a eu lieu il y a quelques semaines. Le Cognac ne contient aucun additif.

En bref : Ce L'ESSENTIEL A29 en partenariat avec le Cognac Grosperrin est un Cognac résolument Fins Bois avec une histoire passionnante et un caractère singulier. Et on ne peut sous-estimer qu'il s'agit d'une manifestation parfaite de la maîtrise de Grosperrin guidant un jeune Cognac vers l'âge, comme on pourrait élever un enfant avec soin.

S'il vous plaît, appréciez et rappelez-vous toujours de ralentir, réfléchir et réunir. Salutations!

Grosperrin L'ESSENTIEL

ABV: 47.8 %

Zone de croissance: Fins Bois

Village: Matha Le Goulet

Taille de la bouteille: 70 cl

Lot: N°940 - Single Cask

Volume du fût: 206 L

Natural: Sans additifs, non filtré à froid 

Date de la dernière réduction: 6 avril 2017

Édition limitée: 152 bouteilles

NOTES DE DÉGUSTATION

Nez: Very Fins Bois, clémentine confite et confiture d'agrumes à l'orange, pâte de coing, terreux doux, trace de vieux cuir, légèrement résineux, girofle épicé, sensuel, dense, extrêmement précis.

En bouche: Bonne densité, riche en saveurs, serrée et précise, appétissante, fruits à chair terreuse d'oranges confites (clémentine douce et orange sanguine), riche miel de fleurs, épices, puissance équilibrée du cuir et notes boisées, complexe.

Finale: Propre et précise, persistante, les notes de saveur persistent en bouche et ne s'estompent qu'à contrecœur, le palais laisse saliver invitant une autre odeur et un autre goût.

184 $US
excl. TAX excl. expédition

Limited stock

L'ESSENTIEL

A29

NOUVELLE Édition Limitée Exclusive

184 $US
excl. TAX excl. expédition

Limited stock

Sorry, all bottles are sold out - forever.

But take a look at the other stunning Grosperrin Cognacs we have available in our online shop.

Don't miss out on new releases - sign up to our newsletter.

ABV: 47.8 %

Zone de croissance: Fins Bois

Village: Matha Le Goulet

Taille de la bouteille: 70 cl

Lot: N°940 - Single Cask

Volume du fût: 206 L

Natural: Sans additifs, non filtré à froid 

Date de la dernière réduction: 6 avril 2017

Édition limitée: 152 bouteilles

Discounts and vouchers cannot be used for Grosperrin L’ESSENTIEL.

Free Shipping is not applicable for Grosperrin L'ESSENTIEL.

L'ESSENTIEL est heureux d'annoncer sa dernière sortie et la première édition de L'ESSENTIEL Saison 2, en collaboration directe avec Cognac Grosperrin.

Le Cognac en question provient du cœur du cru Fins Bois, soit entre les communes de Matha Le Goulet et Thors. Les vignes qui ont produit le vin, donc l'eau-de-vie, ne provenaient que de quelques hectares de vignes au lieu-dit « Chez Train ». Cette partie des Fins Bois est particulièrement réputée pour sa production agricole et viticole - la preuve étant que 83% des terres à cet endroit sont consacrées à ces cultures. D'ailleurs, des registres paroissiaux datant de 1686 font référence à la qualité de ce secteur du cru. Aux dires de Guilhem Grospserrin lui-même, le terroir est l'authentique Fins Bois : sol argilo-calcaire.

Le viticulteur qui s'occupait judicieusement de ces quelques hectares de vignes n'était pas vigneron de métier. Il a mené une carrière ardue à l'usine de plaques de plâtre locale, ne s'occupant que de ses vignes et de son jardin à côté. Il est important de faire la distinction entre les agriculteurs qui cultivent la vigne, comme le monsieur qui a produit ce Cognac et les vignerons et producteurs de Cognac dévoués dont la carrière est entièrement Cognac.

Grosperrin remarque à ce sujet : « Mais, il y a vingt ans, dans les Bois (Fins et Bons), c'étaient surtout des agriculteurs dont l'activité première n'était pas la viticulture. Ils étaient ouvriers, enseignants, artisans, agriculteurs pour eux-mêmes ou pour les autres, et ils possédaient des vignes. Certains d'entre eux cultivaient la vigne comme leur jardin, et souvent en même temps. Aujourd'hui, même si je rencontre encore de nombreux tout petits vignerons, souvent à la retraite, qui ont des stocks et qu'ils ont pu constituer grâce à d'autres activités professionnelles, les vignerons se sont spécialisés, puis le Cognac est devenu un "métier" à temps plein. Il y a moins de "poètes" qu'avant... mais ça change, la nouvelle génération est enthousiaste !”

Les vendanges à « Chez Train » ont été réalisées à la main et se sont achevées dans un délai d'une semaine. Fait intéressant, l'intention du viticulteur n'a jamais été d'être réellement propriétaire de sa propre eau-de-vie. Sa petite quantité de vin était généralement distillée et vendue par la suite à une grande maison, ce qui contribuait positivement à la situation financière modeste du fermier. Cependant, la crise économique du début des années 1990 a vu son contrat rompu avec la grande maison. Par conséquent, il s'est retrouvé le propriétaire réticent de sa propre eau-de-vie.

p>Sans véritable cave sur sa propriété, l'agriculteur a pragmatiquement choisi d'utiliser une cabane à cochons au fond de son jardin. Cette hutte avait des dimensions de 2,5 mètres de large, 3 mètres de long et 2 mètres de haut. Le sol était en béton brut et la charpente en bois avait des tuiles de céramique dispersées comme toit. Grosperrin déclare : « Cette cave atypique a beaucoup contribué au processus de vieillissement, car le Cognac a connu de très fortes variations de température au cours de ses premières années de vieillissement. Il faisait très chaud l'été et très froid l'hiver, ce qui équivaut à un vieillissement accéléré. »

Le Cognac est resté onze ans dans ces conditions rudes, variées et exposées.

En juillet 2005, un an seulement après avoir repris Cognac Grosperrin et à seulement vingt-cinq ans, Grosperrin rachète cette barrique et la transfère dans sa cave, principalement une cave humide « plus classique » à Chermignac. Une dizaine d'années passées dans la porcherie, auxquelles s'ajoutent les années restantes dans la cave humide de Grosperrin, ont laissé une empreinte significative sur ce Cognac de caractère fascinant. Et il faut noter qu'il s'agit de l'un des premiers achats de barriques de Grosperrin ; il ne fait que voir le jour après une lente, patiente, réfléchie et sensible période de maturation sous l'œil vigilant de Grosperrin - en parfaite adéquation avec la philosophie de L'ESSENTIEL : ralentir, réfléchir, rassembler.

Interrogé pour un petit mot sur cette A29 Fins Bois Cognac, Grosperrin commente avec enthousiasme : « Je suis agréablement surpris par son évolution. Au départ, le lot de 1994 était supérieur. Je me souviens que je n'étais pas très motivé pour acheter ce fût plus ancien, mais le vigneron en avait fait une condition pour acheter le 1994. Nous avons mis le 1994 en bouteille quelques années plus tard et il a eu beaucoup de succès auprès de nos clients, qui l'appelaient le "Cognac de porc". Nous avons vendu le fût très rapidement. Pour sublimer ce Cognac, nous avons légèrement réduit le cognac et l'avons transféré dans le fût vide du 1994 pendant quelques années. Puis, nous avons changé à nouveau le fût pour un fût qui avait contenu auparavant des Cognacs très anciens, car le fût de 1994 n'apportait plus rien d'intéressant. C’est à ce moment-là que nous avons procédé à une nouvelle réduction. Nous mettons également ce fût dans une partie humide de la cave. Le résultat est un Cognac gourmand, puissant, bien équilibré, qui reflète notre savoir-faire : une sélection particulière, et un vieillissement patient et très précis. Aujourd'hui, j'aime beaucoup ce Cognac et je suis fier du travail que nous avons fait ensemble. »

La parfaite démonstration du travail d'un négociant-élévateur !

Ce Cognac résolument Fins Bois titre 47,8°. Il s'agit du Lot N°940, Fût N°C-F2, d'un volume de fût de 206 litres. Bien que périodiquement réduite, la dernière réduction a été effectuée le 6 avril 2017 - il y a cinq ans. Le Cognac est à sa couleur naturelle et n'a pas été filtré à froid avant la mise en bouteille qui a eu lieu il y a quelques semaines. Le Cognac ne contient aucun additif.

En bref : Ce L'ESSENTIEL A29 en partenariat avec le Cognac Grosperrin est un Cognac résolument Fins Bois avec une histoire passionnante et un caractère singulier. Et on ne peut sous-estimer qu'il s'agit d'une manifestation parfaite de la maîtrise de Grosperrin guidant un jeune Cognac vers l'âge, comme on pourrait élever un enfant avec soin.

S'il vous plaît, appréciez et rappelez-vous toujours de ralentir, réfléchir et réunir. Salutations!

NOTES DE DÉGUSTATION

Nez: Very Fins Bois, clémentine confite et confiture d'agrumes à l'orange, pâte de coing, terreux doux, trace de vieux cuir, légèrement résineux, girofle épicé, sensuel, dense, extrêmement précis.

En bouche: Bonne densité, riche en saveurs, serrée et précise, appétissante, fruits à chair terreuse d'oranges confites (clémentine douce et orange sanguine), riche miel de fleurs, épices, puissance équilibrée du cuir et notes boisées, complexe.

Finale: Propre et précise, persistante, les notes de saveur persistent en bouche et ne s'estompent qu'à contrecœur, le palais laisse saliver invitant une autre odeur et un autre goût.

Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté pour comparer.
To give you the best possible experience, this site uses cookies and by continuing to use the site you agree that we can save them.  Our Privacy Policy
Vous suivez cette marque avec succès